Aide à domicile pour tous

Loire Atlantique

Depuis plus de 40 ans ADT accompagne les personnes âgées, les personnes en situation de handicap, les familles, les enfants et les aidants de tout le département de Loire Atlantique.

Nous contacter

Aide à domicile pour tous - Loire Atlantique


Nos services

Faites une demande, nous vous apportons en 24h une solution à votre besoin

Accompagnement sortie

Accompagner une sortie, pour une promenade, un rendez-vous, un loisir. Vous ou votre proche avez besoin de sortir de chez vous ? Nos aides à domiciles sont là pour vous accompagner en dehors du domicile. Les déplacements peuvent être effectués à pied, en transport en commun ou avec nos services de transport accompagné. Nous vous proposons de pouvoir bénéficier de services sur mesure avec nos auxiliaires de vie selon vos besoins.


Entretien du logement

Aide à l'entretien du logement, ménage, repassage, nos auxiliaires de vies assurent la propreté et l'entretien de votre logement. Ne vous souciez plus des tâches ménagères. Nos femmes de ménage réalisent toutes les tâches ménagères que la personne en perte d'autonomie ne peut plus réaliser : Ménage dans les pièces de vie, cuisine, salle de bain, etc. Nettoyage des vitres, Nettoyage des sanitaires, Vaisselle et rangement dans les placards, Entretien du linge : lessive, repassage, petite couture, Rangement selon les habitudes de la personne


Aide autonomie

Aide au lever, au coucher, à toilette, et à la préparation des repas, nos auxiliaires de vie diplômées aident votre proche dans la réalisation des gestes du quotidien, toutes ces tâches quotidiennes devenues plus complexes à faire à cause de l’âge, du handicap ou de la maladie.



Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires


Plus de 500 professionnels à votre service

Découvrez notre équipe

  • Véronique, 52 ans

    J'adore mon métier mais l’expérience ne fait pas tout !! Nous avons des réunions d’équipe, des moments privilégiés durant lesquels nous échangeons sur les bénéficiaires..

  • Carole, 49 ans

    Je suis responsable de secteur et j'aime aider les gens qui en ont vraiment besoin. J'adoooooore aller au marché !!!

  • Rozenn, 59 ans

    Je suis auxiliaire de vie depuis 21 ans. Dés que cela est possible je le fait en marchant : accompagnement au rdv, aux courses, ... vive la marche à pied !


  • Certificat et agrément

    ADT est certifiée NF Services 311 « Services aux personnes à domicile » par AFNOR et membre de la charte nationale qualité Services à la personne.

    Faire une demande de service

    Faites une demande, nous vous apportons en 24h une solution à votre besoin



    Nos dernières actus

    Nous vous proposons des informations utiles et vérifiées

      Des propositions pour revaloriser l’aide à domicile dans les métiers du grand âge

      Le constat est sans appel et reconnu par le gouvernement

      Des salaires décents, des aides au transport et la fin du concours d’aide-soignant feront partie des propositions de la mission sur les métiers du grand âge confiée à l’ancienne ministre du Travail Myriam El Khomri. Le rapport doit être rendu public lundi 28 octobre.

      Le constat est sans appel et reconnu par le gouvernement : aujourd’hui, le secteur du grand âge est primordial pour prendre en charge les personnes en perte d’autonomie. Pourtant, ce secteur peine à recruter.

      Environ 830.000 personnes travaillent actuellement auprès des personnes âgées. Il en faudra au moins 20% de plus d’ici 2030, rien que pour faire face à l’augmentation du nombre des plus de 85 ans, et c’est sans compter les hausses d’effectifs nécessaires pour améliorer la qualité des soins.

      Or, d’après une étude de l’Uniopss (Union nationale inter-fédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux) que RTL s’est procurée, le manque de personnel entraîne, dans 9 cas sur 10, des soins de moins bonnes qualités.

      Chez les intervenants à domicile, près de 2 salariés sur 10 vivent en dessous du seuil de pauvreté. Pour recruter et mieux traiter les salariés du grand âge, l’équipe de Myriam El Khomri devrait donc faire près d’une soixantaine de propositions, avec un axe fort pour améliorer le niveau de vie des aides à domicile.

      Dans les services d’aide à domicile, les salariés peuvent rester aujourd’hui jusqu’à 13 ans, bloqués au Smic à cause de leur convention collective. Ils seraient 86.000 d’après la branche des services à domiciles à subir des coefficients conventionnels qui limitent leur salaire au Smic.

      Tous les professionnels du secteur s’accordent aujourd’hui pour dire que ces revalorisations salariales sont devenues vitales pour les salariés, pour les structures et par voie de conséquence, pour les 90% de plus de 75 ans qui vivent chez eux.

      Taux de pauvreté élevé

      Les statisticiens de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques des ministères sociaux) évoquent des taux de pauvreté incroyablement élevés concernant les salariés qui interviennent à domicile.

      17,5% des intervenants à domicile vivent en dessous du seuil de pauvreté (contre 6,5% pour les salariés en général) et le niveau de vie médian de leur foyer atteint à peine 1.370 euros par mois (c’est 400 euros de moins par mois que pour le reste des ménages dont l’un des membres est salarié).

      200 millions d’euros à débloquer d’ici 2020

      Une proposition devrait donc figurer dans le rapport à venir (qui devrait être rendu public le 28 octobre prochain) pour garantir des revenus décents. Les grilles salariales devraient être complètement réécrites et les salaires les plus bas, revus à la hausse. Le coût de cet investissement pour les métiers est au minimum évalué à 200 millions d’euros par les professionnels du secteur, à débloquer dès 2020.

      L’Una (Union nationale de l’aide, des soins et des services à domicile) estime de son côté qu’une enveloppe de 900 millions d’euros serait nécessaire pour permettre au salaire moyen des aides à domicile d’être identique à ceux de la branche sanitaire et sociale (infirmiers et aides-soignants).

      La voiture : outil indispensable de l’aide à domicile

      Les aides à domicile utilisent leur voiture pour faire la toilette d’un usager, faire manger l’usager suivant, transporter même certaines personnes âgées pour les aider à acheter leurs courses de la semaine. En théorie, ces trajets doivent être indemnisés grâce à une aide forfaitaire d’au moins 35 centimes d’euros par kilomètres pour l’utilisation d’une voiture et 15 centimes d’euros pour un deux-roues.

      Mais en pratique, de nombreux départements dérogent à la règle et leurs subventions aux structures d’aides à domicile n’intègrent pas les frais kilométriques. C’est le cas de l’Aisne, du Finistère, de l’Hérault, du Rhône ou encore du Pas-de-Calais, d’après l’Union syndicale des employeurs de branche de l’aide à domicile. Certains responsables de départements contactés précisent qu’ils ne sont même pas au courant de détails des conventions.

      Des propositions pour rendre le métier plus attirant

      L’obligation de payer les frais de déplacements devrait donc, a minima, être rappelée dans le rapport qui sera rendu public dans une semaine. Selon nos informations, la mission El Khomri travaille également au développement de parcs de voitures, avec des tarifs préférentiels pour les salariés de l’aide à domicile.

      Ces efforts pour aider les personnels dans leurs déplacements professionnels pourraient également permettre au métier d’être plus attractif et de recruter davantage. L’Uniopps relève que dans 14% des cas, l’indemnisation trop faible des frais kilométriques est une cause de difficultés à trouver du personnel.

      La formation également dans le viseur

      Les questions de formation devraient concerner le secteur des soins à domicile comme celui des salariés d’Ehpad, avec davantage de passerelles pour passer d’un métier à l’autre.

      Concernant la formation initiale des aides-soignants, la mission El Khomri devrait proposer la suppression du concours d’aide-soignant. Un lycéen qui voudrait devenir aide-soignant pourrait ainsi s’inscrire directement via la plateforme Parcoursup et suivre un cursus bien plus axé sur le sens de l’empathie et plus uniquement sur les savoirs académiques.

      La suppression du concours d’aide-soignant serait la suite logique de la suppression déjà effective du concours d’infirmier. Cette proposition figure également dans le rapport sur le grand-âge de Dominique Libault.

      Les candidats évalués et orientés

      Pour mieux coordonner les besoins, la mission s’intéresse tout particulièrement à l’initiative de l’association INVIE développée aux Mureaux, dans les Yvelines. Il s’agit d’une plateforme qui met en relation les services de Pôle Emploi, les structures d’aides à la personne et des candidats pour se former.

      Les candidats passent d’abord par un sas de découverte du métier de 5 jours, au cours duquel leur empathie, leur volonté de travailler dans le domaine de l’humain, sont évaluées. Les futurs salariés sont ainsi mieux orientés.

      Cette structure pourrait service de base au développement de plateformes du grand âge dans chaque département. Selon les représentants d’INVIE, leurs compétences pourraient très bien s’exporter bassin d’emploi par bassin d’emploi.

      Un métier risqué

      Plusieurs propositions devraient être faites pour mieux former les salariés au cours de leur carrière et notamment aux gestes et postures pour éviter de se blesser. En effet, travailler dans le secteur médico-social est étonnamment risqué.

      Myriam El Khomri le répète à chaque visite : « La sinistralité est insupportable. On est à un taux de fréquence des accidents du travail de 100 pour 1.000 dans ce secteur, lorsque la moyenne des salariés français est à 34 pour 1.000 et que le secteur du bâtiment (traditionnellement cité pour ses risques d’accidents) est à 64 pour 1.000″. *

      Un récent rapport de la cour des comptes a également mis l’accent sur les arrêts de travail particulièrement fréquents du secteur. « En 2016, les salariés du secteur de la santé humaine et de l’action sociale ont en moyenne été arrêtés pendant près de 20 jours pour maladie », soit bien plus que la moyenne des autres secteurs comprise entre 5 et 13 jours d’arrêt pour maladie par an.

      Créé le 10/30 à 10:18 PM


    Nos valeurs

    Spécialiste des services et du maintien à domicile en Loire atlantique, l'ADT est un acteur incontournable des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), de l’aide à domicile et des services à la personne (SAP) en Loire-Atlantique depuis plus de 40 ans. ADT défend au quotidien les valeurs d’entraide, de solidarité. Mais aussi, l’émancipation des femmes, l’égalité femme/homme, le respect des individus quelque soient leur origine, situation sociale, choix de vie…, l’équité et l’accès à domicile pour tous… Nous inscrivons notre action dans une économie sociale et solidaire (ESS). L’intervention auprès de tous les publics, l’amélioration des conditions de travail de nos salariés, et l’utilité sociale de son action sur le territoire sont au cœur de notre engagement au quotidien. Association loi 1901, à but non lucratif et Entreprise solidaire d’utilité sociale, l'ADT est membre actif des Ecossolies et de la CRESS et un acteur engagé d'économie sociale des Pays de la Loire.

    Nous sommes présents dans les villes suivantes :

    PORNIC,

    SAINTE-REINE-DE-BRETAGNE,

    COUERON,

    MASSERAC,

    LE PIN,

    MAISDON-SUR-SEVRE,

    PETIT-MARS,

    BOUGUENAIS,

    ROUGE,

    PIERRIC,

    CHATEAU-THEBAUD,

    INDRE,

    SAINTE-PAZANNE,

    CROSSAC,

    SAINT-LUMINE-DE-CLISSON,

    MONTOIR-DE-BRETAGNE,

    BRAINS,

    PIRIAC-SUR-MER,

    LA CHAPELLE-DES-MARAIS,

    LA PLANCHE,

    JOUE-SUR-ERDRE,

    MONTBERT,

    CARQUEFOU,

    SAINT-LYPHARD,

    SAINT-JULIEN-DE-VOUVANTES,

    LA GRIGONNAIS,

    CORDEMAIS,

    ERBRAY,

    POUILLE-LES-COTEAUX,

    SUCE-SUR-ERDRE,

    TRIGNAC,

    LE LOROUX-BOTTEREAU,

    SAINT-JULIEN-DE-CONCELLES,

    SAINT-MALO-DE-GUERSAC,

    RIAILLE,

    RUFFIGNE,

    LES TOUCHES,

    SAINT-PHILBERT-DE-GRAND-LIEU,

    ABBARETZ,

    JANS,

    CORCOUE-SUR-LOGNE,

    PAIMBOEUF,

    VIGNEUX-DE-BRETAGNE,

    SAINT-ETIENNE-DE-MONTLUC,

    PRINQUIAU,

    AVESSAC,

    REMOUILLE,

    THOUARE-SUR-LOIRE,

    SAINT-SEBASTIEN-SUR-LOIRE,

    LA HAIE-FOUASSIERE,

    HERBIGNAC,

    SAINT-JOACHIM,

    PORNICHET,

    LA REMAUDIERE,

    DREFFEAC,

    FEGREAC,

    SOULVACHE,

    SAINT-LUMINE-DE-COUTAIS,

    COUFFE,

    SAINT-LEGER-LES-VIGNES,

    LE POULIGUEN,

    SAINT-NICOLAS-DE-REDON,

    FERCE,

    LA BOISSIERE-DU-DORE,

    SAINT-HERBLON,

    DERVAL,

    SAUTRON,

    GUEMENE-PENFAO,

    LE CELLIER,

    SAINT-MARS-DE-COUTAIS,

    SAINT-PERE-EN-RETZ,

    VERTOU,

    PAULX,

    NOYAL-SUR-BRUTZ,

    BOURGNEUF-EN-RETZ,

    LAVAU-SUR-LOIRE,

    SAINT-GEREON,

    LUSANGER,

    SAINT-HERBLAIN,

    HERIC,

    VALLET,

    SAINT-VINCENT-DES-LANDES,

    LA MARNE,

    FROSSAY,

    GORGES,

    SAINT-COLOMBAN,

    PONT-SAINT-MARTIN,

    GUERANDE,

    SAINT-GILDAS-DES-BOIS,

    BATZ-SUR-MER,

    LA REGRIPPIERE,

    SAINT-FIACRE-SUR-MAINE,

    SEVERAC,

    TOUVOIS,

    LE LANDREAU,

    SAINTE-ANNE-SUR-BRIVET,

    BOUSSAY,

    PUCEUL,

    TREILLIERES,

    LE PELLERIN,

    SAINT-BREVIN-LES-PINS,

    SAINT-AIGNAN-GRANDLIEU,

    LE CROISIC,

    HAUTE-GOULAINE,

    LA MONTAGNE,

    ROUANS,

    CHEIX-EN-RETZ,

    MAUVES-SUR-LOIRE,

    DONGES,

    MOUAIS,

    SAINT-ANDRE-DES-EAUX,

    LE GAVRE,

    SAINT-MARS-DU-DESERT,

    LA BAULE-ESCOUBLAC,

    MALVILLE,

    LEGE,

    LA MEILLERAYE-DE-BRETAGNE,

    CAMPBON,

    MONNIERES,

    LA CHAPELLE-LAUNAY,

    MESANGER,

    LA BERNERIE-EN-RETZ,

    MOUZEIL,

    PONTCHATEAU,

    ARTHON-EN-RETZ,

    LA CHAPELLE-HEULIN,

    SAINT-JEAN-DE-BOISEAU,

    SAINT-AUBIN-DES-CHATEAUX,

    CLISSON,

    ASSERAC,

    VARADES,

    TRANS-SUR-ERDRE,

    REZE,

    BOUVRON,

    SAINT-ETIENNE-DE-MER-MORTE,

    LE PALLET,

    JUIGNE-DES-MOUTIERS,

    QUILLY,

    LE BIGNON,

    CASSON,

    SAINT-HILAIRE-DE-CLISSON,

    MOUZILLON,

    SAVENAY,

    FAY-DE-BRETAGNE,

    MARSAC-SUR-DON,

    ISSE,

    TREFFIEUX,

    SAINT-MOLF,

    LA CHAPELLE-SUR-ERDRE,

    CORSEPT,

    VILLEPOT,

    MISSILLAC,

    PREFAILLES,

    PORT-SAINT-PERE,

    LA TURBALLE,

    LES SORINIERES,

    BLAIN,

    OUDON,

    LA ROCHE-BLANCHE,

    CHAUVE,

    LA CHAPELLE-GLAIN,

    SION-LES-MINES,

    NORT-SUR-ERDRE,

    LA CHEVALLERAIS,

    LA CHEVROLIERE,

    BESNE,

    NANTES,

    SOUDAN,

    MOISDON-LA-RIVIERE,

    LA PLAINE-SUR-MER,

    PETIT-AUVERNE,

    CONQUEREUIL,

    GRAND-AUVERNE,

    ORVAULT,

    LOUISFERT,

    ANCENIS,

    SAINT-VIAUD,

    NOTRE-DAME-DES-LANDES,

    SAINT-MARS-LA-JAILLE,

    GENESTON,

    MONTRELAIS,

    GETIGNE,

    SAINT-NAZAIRE,

    BOUEE,

    BOUAYE,

    SAINT-MICHEL-CHEF-CHEF,

    SAFFRE,

    PANNECE,

    TEILLE,

    PLESSE,

    BASSE-GOULAINE,

    MESQUER,

    LES MOUTIERS-EN-RETZ,

    LA CHAPELLE-BASSE-MER,

    AIGREFEUILLE-SUR-MAINE,

    NOZAY,

    SAINT-HILAIRE-DE-CHALEONS,

    SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE,

    GUENROUET,

    MACHECOUL,

    LE TEMPLE-DE-BRETAGNE,

    LIGNE,

    LA LIMOUZINIERE,

    CHATEAUBRIANT,

    GRANDCHAMPS-DES-FONTAINES,

    VIEILLEVIGNE,

    VAY,

    VUE,

    SAINT-MEME-LE-TENU,

    FRESNAY-EN-RETZ,

    CHEMERE,